info printer
Enfin les médicaments anti-VIH à longue durée d’action
4/03/2019

Fruit de plusieurs années de recherche, les antirétroviraux à longue durée d’action (long-acting en anglais) vont enfin arriver.

Il s’agit de deux antirétroviraux, Cabotegravir et Rilpvirine, tous deux injectables. Cabotegravir est un puissant inhibiteur d’intégrase (INI) de dernière génération, et Rilpivirine est un inhibiteur non nucléosidique de la Transcriptase Inverse (INNTI). Il suffirait d’une injection de Cabotegravir et d’une injection de Rilpivirine en intramusculaire une fois tous les un ou deux mois.

Plusieurs essais cliniques (LATTE-1, LATTE-2, FLAIR, ATLAS-2M) ont clairement démontré l’efficacité de cette bi-thérapie à longue durée d’action pour maintenir une charge virale indétectable (< 50copies/ml).

Il est cependant nécessaire d’avoir une charge virale indétectable pour passer au long acting.

Cette thérapie conviendra à celles et ceux qui veulent sortir de l’obligation de prendre des médicaments quotidiens ou qui oublient parfois de prendre leurs cachets. Cela, espère-t-on, permettra aussi d’améliorer la qualité de vie des personnes séropositives en améliorant l’observance. Ces médicaments anti-VIH à longue durée d’action peuvent aussi s’avérer intéressants pour les patient-e-s qui voyagent beaucoup ou qui veulent éviter tout simplement d’avoir une boîte de médicaments anti-VIH sur soi.

A noter : les essais cliniques sont en cours pour vérifier l’efficacité des long-acting en PrEP. Les résultats sont attendus en 2021/2022. D’autres médicaments à longue durée d’action ciblant d’autres maladies chroniques sont en cours de développement. Leur réussite pourrait transformer considérablement la prise en charge des maladies chroniques.

Sohanjit Halder

Partager cet article Partager sur facebook