info printer
Les Inhibiteurs Non Nucléosidiques de la Transcriptase Inverse (INNTI ou non-nucléosidiques)
6/08/2019

Les inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse sont utilisés en complément d’inhibiteurs nucléosidiques dans la constitution d’une trithérapie. Ils sont habituellement bien tolérés, et peu impliqués dans les effets secondaires à long terme.

Ils présentent en revanche un inconvénient majeur : le VIH est capable assez facilement de développer des résistances par rapport à ces médicaments. Un traitement comprenant un INNTI sera donc facile à prendre, souvent bien supporté, mais il ne sera efficace qu’au prix d’un respect très rigoureux de la prescription. On évite également de les prescrire lorsque la charge virale initiale est très élevée.

- SUSTIVA ® Efavirenz
- VIRAMUNE ® Névirapine
- INTELENCE ® Etravirine
- EDURANT ® Rilpivirine

Combinaisons INTI+ INNTI

- ATRIPLA ® (Efavirenz + Emtricitabine + Ténofovir)
- EVIPLERA® (Tenofovir, Emtricitabine et Rilpivirine)

Partager cet article Partager sur facebook