info printer
Et si là j’en mets pas ?
4/10/2011

Il existe de très nombreuses circonstances dans lesquelles un ou une séropo ne se protège pas, régulièrement ou occasionnellement. Par exemple :

- Être en couple séroconcordant,

- Être alcoolisé-e à un moment donné,

- Avoir une érection insatisfaisante avec la capote,

- Avoir une mauvaise image de soi,

- Avoir peur d’être identifié-e comme séropo et ainsi rejeté-e,

- Désirer un enfant,

- Etc.

Il est utile de savoir identifier le contexte qui déclenche ces moments où l’utilisation de la capote devient difficile ou impossible. Un-e professionnel-le de la santé peut vous y aider et vous permettre d’évaluer vos risques associés au sexe non protégé : contamination, surcontamination, IST, hépatites B et C...

Aujourd’hui, la puissance du traitement antirétroviral et l’indétectabilité virale peuvent constituer une alternative efficace au préservatif dans la transmission du VIH mais pas des IST ni des hépatites B et C.

Partager cet article Partager sur facebook