info printer
Faut-il prendre un traitement pendant la grossesse ?
14/01/2008

Lorsque les traitements sont disponibles, une trithérapie sera instaurée de manière à obtenir une CV indétectable au moment de l’accouchement et de se dispenser de la césarienne (sauf raisons obstétricales évidemment).

L’objectif du traitement est de :
- réduire la CV maternelle plasmatique et génitale (antirétroviraux chez la mère)
- réaliser une prophylaxie post-exposition (choix d’un traitement offrant un bon passage trans-placentaire et traitement chez le nouveau-né)

Si la grossesse est débutée sous traitement

- On poursuit le traitement, sauf si elle prend SUSTIVA ® (éfavirenz).
- On évite, si possible, de poursuivre certains traitements, tels que l’association VIDEX ® (ddi) + ZERIT ®(d4t).
- Si la CV est contrôlée, le traitement est maintenu s’il ne comprend pas de molécule contre-indiquée.
- Si la CV n’est pas contrôlée, le traitement sera modifié afin d’obtenir un CV indétectable.

Si la femme débute sa grossesse en l’absence de traitement

- S’il y a indication de traitement pour la mère (CD4<200-350), la trithérapie sera commencée, indépendamment de la grossesse
- S’il n’y a pas d’indication pour la mère (CD4>350), le traitement est débuté au 3ème trimestre.

Peut-on arrêter le traitement après l’accouchement ?

Le traitement préventif de la TME peut être arrêté après l’accouchement en l’absence d’indication maternelle (CD4 > 350/mm3).

Tous les ARV doivent être arrêtés en même temps, sauf les INN, qui, en raison de leur demi-vie prolongée, doivent être interrompus 10 jours avant les autres, afin d’éviter l’émergence de résistance virale.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le Rapport sur la prise en charge des personnes infectées par le VIH, 2006, dit Rapport Yeni pp 89-122

Partager cet article Partager sur facebook