info printer
Quel va être mon suivi médical ?
22/01/2008

Evidemment, le suivi médical est essentiel si on veut vivre le mieux possible avec une infection par le VIH. Aujourd’hui, les lieux de prise en charge sont nombreux et permettent de répondre à la plupart des situations.

Le suivi se déroule à l’hôpital, dans des services de maladies infectieuses et tropicales, et dans certains services de médecine interne ou de dermatologie. Il n’est pas nécessaire d’être hospitalisé s’il n’y a pas de conséquences graves, et le suivi se fait le plus souvent en consultation.

L’infection par le VIH peut également être suivie en grande partie par un médecin de ville formé à la prise en charge du VIH. Ces médecins sont habituellement regroupés au sein de réseaux ville-hôpital.

Les médecins qui rendent les tests VIH connaissent bien ces différentes structures et proposent habituellement les orientations adéquates vers les lieux de soins adaptés. Sida Info Service (0 800 840 800, appel anonyme et gratuit, ou www.sida-info-service.org) tient à disposition des personnes vivant avec le VIH un annuaire actualisé des lieux et structures de soins spécialisés.

Lors de votre première consultation, votre médecin fera l’état des lieux de l’infection, vous expliquera comment se fera votre suivi et les éventuelles maladies qui seront recherchées.
Il vous prescrira un bilan sanguin qui est souvent assez impressionnant, beaucoup plus « complet » que les bilans qui seront réalisés par la suite. Pas la peine de s’inquiéter devant les nombreux tubes de sang prélevés à cette occasion, cela ne sera plus le cas ensuite.

Ce bilan sert :
- à savoir où en sont les défenses immunitaires (notamment en calculant le nombre de CD4),
- quelle est l’activité du virus (en calculant la charge virale, c’est-à-dire la quantité de virus présente dans le sang),
- mais aussi à rechercher d’autres maladies (comme les hépatites virales ou d’autres infections sexuellement transmissibles)
- ou des facteurs de risque en cas d’immunodépression (recherche de la toxoplasmose par exemple), ou en cas de traitement (diabète, graisses dans le sang).

Une radiographie des poumons est souvent proposée. Et, bien entendu, le médecin procède à un examen clinique soigneux de la peau et de la plupart des organes.

Au cours de cet état des lieux, le médecin vous explique la situation et vous fait ses propositions :
- traitement éventuel du VIH,
- vaccination contre les hépatites A et B,
- suivi clinique et biologique qui se déroule le plus souvent tous les 2 à 4 mois (en moyenne tous les 3 mois).

Partager cet article Partager sur facebook