info printer
Je suis fatigué
13/02/2008

Nous avons tous en mémoire des images de malades du sida fatigués, épuisés, amaigris, terrassés par la maladie. Alors, quand on est fatigué, l’inquiétude vient souvent montrer son nez. Parfois à juste titre.

Disons-le tout net : le VIH, ça fatigue. Il faut dépenser de l’énergie pour maîtriser la réplication du virus, renouveler à une vitesse accrue son stock de CD4, lutter contre l’inflammation induite par le virus. Ce n’est pas pareil selon qu’on est jeune ou vieux, en bonne santé générale ou qu’on a d’autres maladies, qu’on a une hépatite ou non. Et la fatigue peut également être le premier signe de la dépression. Autant dire qu’il n’est pas si facile de s’y retrouver.

Le plus souvent, ce problème se réglera en consultation médicale. Cela n’empêche pas de réfléchir au préalable aux raisons qui peuvent induire une fatigue.

Pour commencer : ai-je des raisons d’être fatigué ? Si on est surmené, qu’on ne dort pas, qu’on est sous pression, c’est normal d’être fatigué (et encore plus si c’est en plein hiver). Parfois, il suffira de se préserver quelques bonnes nuits de sommeil pour remettre les choses en place. Se rappeler que le tabac perturbe la qualité du sommeil, l’alcool également, et les excitants bien sûr.

Ensuite : est-ce que suis-je seulement fatigué ? N’aurais-je pas aussi maigri ? Est-ce que je perds l’appétit ? Est-ce que je perds mes envies (de faire des choses qui m’intéressent, de me lever, de faire l’amour… ?)

Ai-je de la fièvre (là, c’est le thermomètre, et lui seul, qui répond), une toux, des boutons, des nausées, la diarrhée… ?

Quelle est ma situation par rapport au VIH ?

On s’en doute, quand il n’y a pas d’explication simple à une fatigue, et une réponse rapide et efficace, cela relève d’une consultation. Parce que la dépression, même latente, est fréquente quand on est séropositif. Parce que la fatigue, associée à d’autres signes, signifie toujours quelque chose (même si ce n’est pas forcément grave). Parfois elle signale la nécessité de débuter un traitement contre le VIH.

On n’oubliera pas que, pour une personne séropositive, la fatigue peut survenir plus vite que pour d’autres personnes à causes identiques. La meilleure prévention consiste à prendre soin de soi. Il ne s’agit pas de vivre comme un malade en se protégeant de tout. Mais de se garantir un sommeil suffisant, une alimentation équilibrée, une hygiène de vie correcte, et de s’accorder du plaisir…

Partager cet article Partager sur facebook