info printer
Je le prends quand ?
14/02/2008

Heureusement, les antirétroviraux sont aujourd’hui de moins en moins contraignants. Les trithérapies se prennent en 2 fois par jour, et même, de plus en plus, en 1 fois par jour.

L’heure importe peu. Ce qui compte, c’est plutôt le respect d’un écart suffisant entre les prises. Si on prend un traitement 1 fois par jour vers 23 h, il faut le prendre tous les jours vers 23 h.

Si on prend un traitement en 2 prises quotidiennes, il faut essayer de respecter un écart d’environ 12 heures (par exemple, si la première prise est à 8 h du matin, la seconde se fera vers 8 h du soir). Cela permettra une efficacité maximale du traitement, à dose égale.

Du coup, avant de déterminer les horaires de prise des médicaments, il faut réfléchir à la façon dont s’organise la journée. A quelle heure on se lève. A quelle heure on se couche. Quelles sont les variations possibles (le week-end par exemple). Y a-t-il des choses qui ne changent jamais (par exemple le petit déjeuner à 8 h, ou le coucher à minuit) ?

Il est important d’identifier ces rythmes, car ils peuvent aussi éclairer le médecin dans le choix d’une trithérapie adaptée au mode de vie.

Restent à voir les contraintes liées aux traitements eux-mêmes. Et notamment les contraintes liées aux repas.

Il n’existe quasiment plus de médicaments qui doivent se prendre strictement à jeun, en dehors du VIDEX ®. Mais celui-ci se prend désormais en 1 seule prise par jour, plus facile à respecter.

La plupart des autres médicaments se prennent indépendamment des repas. Mais, en ce qui concerne les anti-protéases boostées avec du NORVIR ®, il faut tenir compte du fait que le NORVIR ® est absorbé quand il est pris en mangeant.

De même, l’absorption du VIREAD ® est améliorée lorsque ce médicament est pris avec ou à la fin d’un repas. Cependant, cette recommandation n’est pas reprise dans l’AMM européenne de l’ATRIPLA ®, qui comporte la même molécule.

Enfin, en ce qui concerne le SUSTIVA ®, la recommandation consistant à le prendre au coucher réside surtout dans la somnolence qui peut suivre sa prise. A chacun de tester comment il y est sensible.

Partager cet article Partager sur facebook