info printer
Invirase ®/r + Truvada ®
24/02/2011

Recommandée parmi les traitements de première ligne, l’association INVIRASE ® boosté au NORVIR 100 ® et TRUVADA ® peut être utilisée en cas de charge virale élevée (> 100 000/mm3).

Composition et posologie

INVIRASE ® (Saquinavir) est une anti-protéase de première génération, dont la nouvelle formulation en comprimés à 500 mg a permis d’en élargir l’usage, en raison de la réduction du nombre de comprimés par rapport à l’ancien dosage. La FORTOVASE ®, une forme d’INVIRASE ®, a été retirée du marché.

INVIRASE ® se prend boosté au NORVIR 100 ®, soit à raison de 2 cp d’INVIRASE 500 ® avec 1 cp de NORVIR 100 ® matin et soir, avec un repas, soit à raison de 3 cp d’INVIRASE ® boosté à un cp de NORVIR ® en une fois par jour.

TRUVADA ® associe dans le même comprimé une bithérapie comprenant VIREAD ® et EMTRIVA ®. TRUVADA ® se prend à raison d’1 cp/j, de préférence avec un repas.

Contraintes alimentaires

Ce traitement se prend accompagné d’un repas, le matin comme le soir.

Avantages

INVIRASE /r ® + TRUVADA ® se prend soit, en 2 prises quotidiennes, soit en une prise par jour et reste un traitement raisonnable en terme de nombre de comprimés (7/j). Composé d’1 anti-protéase et de 2 inhibiteurs de la transcriptase inverse, il permet, notamment en première ligne, une baisse rapide de la charge virale.

Inconvénients

Ce sont ceux des trithérapies avec anti-protéases boostées. La présence du NORVIR ® dans cette trithérapie est à l’origine de nombreuses interactions médicamenteuses, qui nécessitent que toute prise de médicament associée fasse l’objet d’un avis médical ou pharmaceutique.

Principaux effets indésirables

Pour INVIRASE ®

- Diarrhées, nausées, vomissements, douleurs abdominales, modérés et qui disparaissent habituellement au bout de quelques semaines
- Éruptions cutanées, rares mais sévères, nécessitant un avis médical immédiat
- Élévation des graisses dans le sang (cholestérol, triglycérides)
- Élévation du sucre dans le sang (pouvant conduire au diabète)
- Lipodystrophies : modification de la répartition des graisses dans le corps, avec, notamment, risque d’accumulation au niveau du ventre, du cou, des seins (chez la femme)
- Toxicité hépatique (élévation des transaminases)

Pour TRUVADA ®

Le TRUVADA ® est susceptible d’avoir une toxicité sur la fonction rénale. L’introduction du TRUVADA ® dans une trithérapie impose une surveillance régulière de la fonction rénale (créatinine) et des taux de calcium et de phosphore dans le sang. Cette surveillance est rapprochée en début de traitement, puis rejoint la surveillance standard après 1 an de traitement et en l’absence d’anomalies. Une toxicité hépatique (élévation des transaminases) est possible.

Partager cet article Partager sur facebook