info printer
Telzir ® + Kivexa ®
24/02/2011

L’association TELZIR ® boosté au NORVIR ® et KIVEXA ® fait partie des combinaisons recommandées en 2ème choix de traitement, en particulier lorsque la charge virale est élevée (> 100 000 copies/ml). Comme pour l’association TELZIR ® + TRUVADA ®, elle est relativement simple d’emploi (4à 5 cp/jour).

Composition et posologie

TELZIR ® est le nom commercial du Fosamprénavir, 700 mg, qui a succédé à l’Amprénavir (AGENERASE ®), aujourd’hui retiré du marché. C’est un inhibiteur de la protéase de seconde génération, qui doit être pris avec du NORVIR ® (Ritonavir) pour le booster.

La posologie de TELZIR ® est soit d’un cp matin et soir associé à un cp de NORVIR® matin et soir, soit en monoprise à raison de 2 cp de TELZIR ® et un cp de NORVIR ®.

KIVEXA ® (Lamivudine + Abacavir) se prend à raison d’1 cp par jour.

Contraintes alimentaires

Le NORVIR ® doit être pris en mangeant. Les autres médicaments peuvent être pris indifféremment.

Avantages

Le TELZIR ® est une anti-protéase de seconde génération, puissante, qui permet habituellement une réduction rapide de la charge virale. Le nombre de comprimés n’est pas trop important.

KIVEXA ® est peu impliqué dans les troubles métaboliques. Il est bien supporté chez les personnes n’ayant pas d’allergie à l’Abacavir (cf effets indésirables).

Inconvénients

Comme pour toutes les anti-protéases boostées, les interactions médicamenteuses sont nombreuses avec le TELZIR ®. L’avis du médecin ou du pharmacien est donc essentiel en cas de traitement associé.

Principaux effets indésirables

Du KIVEXA ® :

- Risques d’allergie à l’Abacavir. Cependant la recherche du HLA-B5701 permet de réduire ce risque de manière importante. La recherche de l’allèle de HLA-B5701 est obligatoire. Le traitement par KIVEXA ® sera instauré uniquement si le test est négatif.

- Élévation possible des transaminases

Du TELZIR ® :

- Diarrhées, nausées, vomissements, douleurs abdominales, qui disparaissent habituellement au bout de quelques semaines
- Éruptions cutanées, qui apparaissent rapidement et le plus souvent disparaissent sous traitement
- Élévation des graisses dans le sang (cholestérol, triglycérides)
- Élévation du sucre dans le sang (pouvant conduire au diabète)
- Lipodystrophies : modification de la répartition des graisses dans le corps, avec, notamment, risque d’accumulation au niveau du ventre, du cou, des seins (chez la femme)
- Toxicité hépatique (élévation des transaminases)

Partager cet article Partager sur facebook