info printer
Les CD4 (ou T4)
23/09/2019

Les T4 (ou CD4) sont la cible du VIH. Plus on en a, mieux on se porte. Normalement, leur nombre varie entre 500 et 1500/mm3.

Le VIH pénètre à l’intérieur de la cellule CD4 et en perturbe le fonctionnement. Quand le nombre de CD4 baisse trop, des maladies opportunistes risquent d’apparaître, définissant le stade sida. En France, la plupart des personnes séropositives sous traitement ont une charge virale très basse ou indétectable (moins de 50 copies/mL) et n’ont pas le sida.

Quand le traitement est efficace, le taux de CD4 peut remonter. C’est ce qu’on appelle la restauration immunitaire. Dans l’idéal, le ratio CD4/CD8 doit être égal ou supérieur à 1.

La baisse du taux de CD4 prépare le terrain pour les maladies opportunistes qui risquent essentiellement de survenir lorsqu’ils sont en dessous de 200/mm3.

Pour faire simple :

- Entre 350 et 500/mm3, il n’y a qu’un léger déficit immunitaire,
- Entre 200 et 350/mm3, il y a un déficit immunitaire réel, même s’il est insuffisant la plupart du temps pour entrer dans la phase sida,
- En dessous de 200/mm3, le risque de sida est important. Un traitement antirétroviral doit être rapidement mis en place, ainsi qu’un traitement prophylactique des infections opportunistes.

- Prise en charge médicale des PVVIH - Recommandations du groupe d’experts – 2018

Partager cet article Partager sur facebook