info printer
Quels sont les examens réalisés ?
11/11/2007

La liste des examens sanguins utilisables dans le suivi de l’infection par le VIH peut être très longue. Cependant, lors de la surveillance standard, seuls certains examens sont réalisés en routine.

Bilan initial de la séropositivité

- Test VIH avec confirmation par la technique Western Blot
- Hémogramme (ou Numération Formule Sanguine ou NFS° avec plaquettes)
- Bilan hépatique : transaminases (ou ASAT & ALAT, ou SGOT & SGPT), Gamma-glutamyltransférase ou Gamma GT, phosphatases alcalines
- Créatininémie (ou créatinine) avec calcul de la clairance
- Glycémie à jeun
- Bilan lipidique : cholestérol total, cholestérol HDL, cholestérol LDL, triglycérides
- ARN plasmatique du VIH (ou charge virale)
- Numération des lymphocytes CD4 et CD8
- Génotype du VIH (ou test de résistance)
- Sérologie de l’hépatite B : Ag HBs, anticorps anti-HBs et anticorps anti-HBc
- Sérologie de l’hépatite C
- Sérologie de l’hépatite A
- Sérologie de la syphilis (TPHA & VDRL)
- Sérologie de la toxoplasmose
- Sérologie du cytomégalovirus (CMV)

Bilan de surveillance chez les patients séropositifs non traités

- Hémogramme (ou Numération Formule Sanguine ou NFS° avec plaquettes)
- Bilan hépatique : transaminases (ou ASAT & ALAT, ou SGOT & SGPT), Gamma-glutamyltransférase (ou Gamma GT)
- Créatininémie (ou créatinine) avec calcul de la clairance
- ARN plasmatique du VIH (ou charge virale)
- Numération des lymphocytes CD4 et CD8

Ce bilan est réalisé :
- Tous les 6 mois si les CD4 sont supérieurs à 500/mm3
- Tous les 3 à 4 mois s’ils sont compris entre 350 et 500/mm3.

Les sérologies de la toxoplasmose et du CMV sont contrôlées tous les ans si elles étaient négatives lors du bilan initial.

En cas de risque d’exposition ou d’anomalies cliniques ou biologiques compatibles avec une infection, les sérologies des hépatites et de la syphilis sont contrôlées, sauf chez les personnes qui auraient déjà une hépatite B ou C chronique, qui seraient vaccinées ou guéries d’une hépatite B.

Bilan réalisé avant de débuter un traitement

- Hémogramme (ou Numération Formule Sanguine ou NFS° avec plaquettes)
- Bilan hépatique : transaminases (ou ASAT & ALAT, ou SGOT & SGPT), Gamma-glutamyltransférase (ou Gamma GT), phosphatases alcalines
- Bilan pancréatique : lipase (ou éventuellement amylase)
- Bilan de coagulation : TP (ou temps de prothrombine, ou temps de Quick), TCA
- Glycémie à jeun
- Bilan lipidique : cholestérol total, cholestérol HDL, cholestérol LDL, triglycérides
- Créatininémie (ou créatinine) avec calcul de la clairance ; phosphorémie
- ARN plasmatique du VIH (ou charge virale)
- Génotype du VIH (ou test de résistance) s’il n’a pas été réalisé auparavant
- Numération des lymphocytes CD4 et CD8

Bilan de surveillance d’un traitement antirétroviral

- Bilan destiné à apprécier l’efficacité du traitement antirétroviral : numération des lymphocytes CD4 et CD8, charge virale :

  • 1 mois après le début du traitement
  • 3 mois après le début du traitement
  • puis tous les 3 mois la première année
  • et tous les 3 à 4 mois si les CD4 sont inférieurs à 500/mm3
  • et tous les 4 à 6 mois si les lymphocytes CD4 sont supérieurs à 500/mm3.

- Bilan destiné à apprécier la tolérance des médicaments :

  • Au minimum avec le bilan de surveillance de l’efficacité, mais il peut être réalisé de façon plus rapprochée s’il existe une toxicité ou des risques particuliers.
  • Le contenu du bilan dépend des médicaments utilisés.
  • Le bilan hépatique est systématique.

- Les modalités de contrôle des sérologies des autres maladies (hépatites, syphilis, toxoplasmose, CMV) sont les mêmes qu’en l’absence de traitement.

Partager cet article Partager sur facebook