info printer
Je voyage avec mes médicaments
9/07/2012

Dans l’avion

Il vaut mieux garder ses médicaments en cabine car il n’est pas rare que les valises soient perdues ou arrivent en retard. Ainsi, on limite les dégâts en cas de perte... Munissez-vous également de votre ordonnance. En revanche, les seringues doivent voyager en soute. Si une injection doit être réalisée pendant le vol, vous devez produire un certificat médical précisant votre nom, le nom du médicament, le nom du médecin, le mode d’administration, afin d’être autorisé à emporter le matériel d’injection en cabine. Prévoyez éventuellement de quoi faire une injection supplémentaire en cas de retard du vol ou de mauvaise manipulation.

Pour les liquides, vous devez désormais lors des contrôles de sûreté présenter séparément dans un sac en plastique transparent fermé d’un format d’environ 20 cm sur 20 cm, vos flacons et tubes de 100 ml maximum chacun (voir Mesures de restriction sur les liquides contenus dans les bagages en cabine).

Si vous désirez garder vos médicaments avec vous en cabine, vous devrez les sortir de votre bagage cabine et les présenter à part dans les bacs, lors du contrôle sûreté. - Il n’y a pas de restrictions s’ils se présentent sous forme de comprimés ou de poudre. - Il n’est pas obligatoire de présenter une prescription médicale pour emporter des médicaments mais l’agent de sûreté est en droit de vous demander de goûter les médicaments liquides que vous voulez avoir à vos côtés, en cabine. (voir Aéroports de Paris)

Comment les conserver ?

Si la plupart des médicaments peuvent voyager sans problèmes, certains antiviraux doivent être habituellement conservés au réfrigérateur, comme le NORVIR ® et le KALETRA ®. Cependant, ils se conservent 6 semaines en milieu ambiant, à condition que la température ne dépasse pas 25°C. Une bouteille thermos bien réfrigérée sera utile si vous voyagez en ambiance très chaude.

Vous pouvez vous procurer des sacs isothermes dans lesquels vous mettrez des accumulateurs de froid si vous pensez disposer d’un congélateur. Vous pouvez aussi adopter une solution basique utilisée dans de nombreux pays soumis à des températures peu clémentes : il s’agit tout simplement de prendre un sac plastique dans lequel vous mettrez de l’eau, que vous refermez soigneusement. Ensuite vous mettez les médicaments nichés dans ce sac, et le tout dans une bouteille thermos. Il vaut mieux ne pas mettre les médicaments dehors s’il risque de geler la nuit.

Le FUZEON® n’est pas stable après préparation à température ambiante. Ne pas préparer d’injection à l’avance si vous n’avez pas de frigo à disposition. Les interférons utilisés dans le traitement des hépatites chroniques (VIROFERON Peg®, PEGASYS®) doivent être conservés au réfrigérateur. Votre pharmacien pourra vous procurer des sacs isothermes pour permettre le voyage. Mais le trekking dans le Sahara n’est pas conseillé sous Interféron.

Partager cet article Partager sur facebook