info printer
Tabac et VIH : où en est l’essai Inter-ACTIV
18/07/2011

Depuis le 31 mai 2011, le Champix®, un médicament de Pfizer, n’est plus éligible au remboursement forfaitaire annuel de 50 euros dans le cadre d’un sevrage du tabac. Motif : ses effets indésirables sur le psychisme (états dépressifs et idées suicidaires, voire passages à l’acte).

Aujourd’hui, une autre pluie de critiques s’abat sur le Champix®, appelé Chantix® aux États-Unis. Il se voit maintenant accusé par l’autorité américaine du médicament (FDA) d’augmenter le risque cardiovasculaire, et menacé d’interdiction dans ce pays.

Voilà qui n’améliorera sans doute pas l’image de ce médicament, même si le rapport bénéfices/risques du Champix® peut rester favorable pour certain-es patient-es. Côté français, l’AFSSAPS rappelle que le tabac tue 1 fumeur sur 2.

Les péripéties du Champix® pourraient avoir un impact sur la recherche clinique VIH, puisqu’il est utilisé dans l’essai en cours ANRS 144 Inter-ACTIV, un protocole destiné aux séropositif-ves souhaitant arrêter de fumer.

Selon Sabrina Caldato, monitrice d’études cliniques (MEC) et pharmacienne au CHU de Bordeaux, les inclusions de patient-es continuent. L’objectif national est d’atteindre 254 patients d’ici le 31 décembre 2011 (170 patient-es inclus-es à ce jour). « En l’absence de consignes de l’ANRS qui dispose de comités veillant au rapport bénéfices/risques des études cliniques, nos inclusions se poursuivent. Il est arrivé que des patients questionnent l’équipe au sujet des risques du Champix®, mais jusqu’à présent, aucun n’a expérimenté un effet indésirable grave. »

Laurent Rossignol

Partager cet article Partager sur facebook