info printer
Fuzeon ®
25/02/2011

Le FUZEON ® (Enfuvirtide, T-20) est disponible depuis 2003. Il est indiqué en cas d’échec à au moins 1 médicament de chacune des 3 classes précédentes (INTI, INNTI et IP), et doit être prescrit conjointement à d’autres antirétroviraux, déterminés en fonction du profil de résistances du virus.

Posologie et mode d’administration

- Adulte : 1 injection sous-cutanée de 90 mg matin et soir. Le produit est conditionné en poudre, qu’il faut reconstituer avec de l’eau (1,1 ml à prélever dans l’ampoule jointe qui contient 2 ml) pour pouvoir l’injecter. Une fois reconstitué, le produit peut être injecté directement, ou conservé au réfrigérateur pendant 24 h maximum.

L’éducation à l’injection est habituellement proposée dans les services prescripteurs. Elle se fait en sous-cutané au niveau de l’abdomen, de la face antérieure des cuisses ou de la partie haute des bras, en changeant de site à chaque injection.

Les seringues et aiguilles usagées doivent être jetées dans un conteneur adapté et traitées selon les circuits en vigueur dans l’élimination des déchets biologiques (à voir avec le pharmacien ou le médecin).

- Enfant : La posologie chez l’enfant de plus de 6 ans est déterminée en fonction du poids.

Contraintes alimentaires

Le médicament n’étant pas pris par voie digestive, il n’y a aucune contrainte à prendre en compte par rapport aux repas.

Principaux effets indésirables

Les réactions locales au point d’injection sont fréquentes, allant d’une rougeur à des lésions en relief (papules). Pour en réduire l’impact, il est recommandé de bien respecter les règles de reconstitution du produit, de ne pas l’injecter lorsqu’il n’est pas à température ambiante (lorsqu’il sort du réfrigérateur par exemple), et de respecter le mode d’injection. Un massage du site d’injection est utile pour diminuer les réactions.

Le FUZEON ® pourrait augmenter la sensibilité à certaines infections respiratoires bactériennes.

Principales associations :

Contrairement à la plupart des antirétroviraux, le FUZEON ® n’entraîne pas d’interactions médicamenteuses.

Il ne doit pas être utilisé seul, et il ne doit pas être utilisé en dernier recours lorsque aucune autre molécule n’est efficace. Il doit donc être proposé associé à des médicaments actifs.

Ces médicaments sont déterminés en fonction de l’histoire thérapeutique de chaque malade, et des résistances virologiques.

Partager cet article Partager sur facebook