info printer
La médecine nucléaire à l’assaut du VIH
14/10/2011

Quand on prend une trithérapie, de nombreuses cellules infectées par le VIH restent hors de portée des antirétroviraux. L’irradiation interne des réservoirs ou sanctuaires du VIH, où se trouvent justement ces cellules, pourrait alors constituer un traitement complémentaire, avec pour mission de « purger » ces bastions.

Même si beaucoup de questions sont encore à résoudre avec l’utilisation de la radiothérapie interne dans l’éradication du VIH, des chercheurs marocains ont fait l’hypothèse que le radiophosphore 32 pourrait être le bon produit à administrer.

Plus d’infos sur « Femmes et Sida »

LR

Partager cet article Partager sur facebook