info printer
Isentress® quatre ans plus tard
9/12/2011

Dans l’ensemble, les patient-es qui prennent l’anti-intégrase Isentress® depuis 192 semaines s’en sortent bien, selon une analyse issue de l’étude STARTMRK, dont les participant-es étaient naïf-ves d’ARV. L’efficacité d’Isentress® à 4 ans est bonne et ses effets indésirables sont peu nombreux.

Mieux : à 192 semaines, un écart se creuse entre Isentress® (raltégravir) et Sustiva® ou Stocrin® (efavirenz), les deux médicaments comparés dans STARTMRK, par rapport à la première analyse réalisée à 48 semaines de traitement. Les personnes prenant Isentress® ont un plus grand nombre de cd4 et subissent moins d’effets indésirables. Précisions que le raltégravir était pris en 2 fois par jour (conformément à son indication) et l’efavirenz, en 1 fois par jour.

Source : Aidsmap

LR

Partager cet article Partager sur facebook