info printer
Prendre l’avion
9/07/2012

L’état de santé peut constituer une contre-indication à un voyage aérien, surtout prolongé, notamment en cas de pathologie cardiaque ou respiratoire sévère.

Mais la plupart du temps, le VIH n’empêche pas d’utiliser les transports aériens, et les désagréments sont communs à tout le monde :

- lourdeur, voire oedèmes de jambes en cas de voyage long courrier,

- douleurs au décollage ou à l’atterrissage en cas de congestion de la gorge, des oreilles ou des sinus (prévoir un décongestionnant en cas de rhume, d’otite ou de sinusite).

Voir aussi la fiche Je voyage avec mes médicaments

Partager cet article Partager sur facebook