info printer
Interactions entre antiprotéases du VIH et bocéprévir
23/02/2012

La FDA (Food and Drug Administration) lance une mise en garde importante pour les personnes co-infectées VIH et VHC, au sujet d’un risque d’interaction médicamenteuse entre le boceprevir (VICTRELIS®) et certains inhibiteurs de la protéase du VIH (antiprotéases).

Le boceprevir, une molécule anti-VHC (virus de l’hépatite C), entraîne une diminution de la concentration sanguine des antiprotéases suivantes : atazanavir (Reyataz®) boosté par Norvir®, darunavir (Prezista®) boosté par Norvir, et lopinavir / ritonavir (Kaletra® boosté par Norvir®). Inversement, la concentration de bocéprévir est elle aussi réduite en présence de ces mêmes antiprotéases, sauf Reyataz® boosté par Norvir®. Ces diminutions sont considérées comme « significatives », ce qui signifie qu’elles risquent de provoquer un échec virologique.

L’agence européenne du Médicament (EMEA) recommande aux personnes concernées de prendre contact avec leur médecin, sans modifier leur traitement de leur propre initiative.

Plus d’infos sur Séronet

LR

Partager cet article Partager sur facebook