info printer
Le ritonavir protège en partie de la malaria
21/03/2012

Selon une étude présentée à la 19ème CROI en mars 2012 (une grande conférence internationale sur le VIH/sida), le ritonavir (ou Norvir®) protège partiellement de la malaria, aussi appelée paludisme.

Le Norvir® est une molécule utilisée avec les antiprotéases pour en renforcer l’efficacité : il s’agit donc d’un booster ou « agent potentialisateur ». Les antiprotéases, ou inhibiteurs de la protéase du VIH, constituent l’une des différentes classes d’antirétroviraux (ARV, médicaments anti-VIH).

Dans cet essai mené en Ouganda, la réduction de la vulnérabilité à la malaria, mesurée chez des enfants séropositifs prenant du Norvir®, était évaluée à 41 %. Ce taux a été estimé suffisant pour apporter la preuve de l’effet antipaludéen du Norvir®.

Au-delà de l’impact potentiel de ce résultat de recherche, en termes de santé publique, pour les pays très affectés par la malaria, il confirme aussi, accessoirement, qu’un effet secondaire peut parfois être bénéfique.

Source : Actualités News Environnement

Laurent Rossignol

Partager cet article Partager sur facebook