info printer
4. Mon médecin du travail
19/10/2007

La médecine du travail a pour fonction de protéger les salariés contre les conséquences néfastes que pourrait avoir leur travail sur leur état de santé.

Les médecins du travail établissent l’aptitude d’un salarié à son poste. Ils proposent le cas échéant des adaptations de poste, qu’il s’agisse de modifications horaires ou d’un changement de fonction.

Le médecin du travail n’est pas informé de l’état de santé d’un salarié autrement que par le salarié lui-même.

C’est au salarié de dire ou non sa séropositivité, sachant que cette information est protégée par le secret médical. Aucun règlement n’oblige le salarié à communiquer sa séropositivité, et le médecin du travail ne peut exiger la réalisation d’un test de dépistage, excepté dans des situations très précises où la séropositivité serait une cause d’inaptitude professionnelle.

On n’est donc pas du tout obligé de dire sa séropositivité au médecin du travail. On n’est pas non plus obligé de la cacher. La question est de savoir dans quel but il va être informé. Si on exerce un métier à risque (par exemple au contact de malades de la tuberculose), si on éprouve des difficultés à assurer son poste de travail du fait de la maladie ou des traitements (contraintes horaires peu compatibles par exemple), le médecin du travail peut aider le salarié à obtenir un aménagement du poste.

Partager cet article Partager sur facebook