info printer
Puis-je circuler librement ?
9/07/2012

Certaines législations étrangères peuvent apporter des restrictions à la libre circulation des personnes séropositives au VIH/sida, par exemple, demande de tests de dépistage négatifs pour l’entrée sur le territoire ou pour la délivrance d’un titre de séjour.

Si l’Union européenne, sur la base des recommandations internationales, n’a pas adopté de réglementation restrictive, la législation de certains pays interdit officiellement l’entrée des personnes séropositives sur leur territoire. Ces restrictions concernent souvent d’autres pathologies.

En pratique, pour un court séjour, rares sont les pays qui exigent un résultat de test négatif. Cependant, dans ces pays, les formulaires à remplir avant l’entrée sur le territoire comportent une question sur la séropositivité.

De plus, le fait d’emporter avec soi un traitement peut alerter sur la séropositivité et des personnes se sont vues refuser l’entrée parce qu’elles possédaient des médicaments antiviraux.

Certaines personnes séropositives font donc le choix de ne pas déclarer leur séropositivité dans les formulaires, et contournent cet aspect légal en changeant le conditionnement de leur traitement par exemple en transportant les comprimés dans des boîtes de médicaments « anodins » comme des flacons de vitamines. Bien sûr, ceci n’éloigne pas le risque d’être rapatrié si la séropositivité est découverte.

Compte tenu des dispositions actuelles en matière de sécurité aérienne, la plus grosse partie des médicaments voyagera fort probablement en soute. Ne conservez donc avec vous que les prises à prendre avant l’arrivée à destination, plus une petite réserve en cas de retard lors du voyage.

D’un point de vue pratique, il est important de ne pas oublier son ordonnance afin de justifier, si nécessaire, de la présence de certains médicaments qui pourraient faire l’objet d’une revente dans certains pays.

L’expérience montre que malgré les restrictions, il n’est pas impossible de voyager en étant séropositif. Toutes les destinations ne présentent pas les mêmes inconvénients tant à l’entrée que lors du séjour pour les personnes séropositives.

La législation change souvent. Il est donc important de bien s’informer avant de partir.

La première étape est de contacter l’ambassade ou le consulat. Il n’est pas utile de révéler son identité ou son statut sérologique pour se renseigner.

- Liste des ambassades et consulats étrangers en France
- Liste des ambassades et consulats français à l’étranger

On peut se renseigner sur les restrictions en cours en consultant les sites suivants :
- Le site du ministère des Affaires étrangères
- Le site de la CIMED : fiches santé par pays
- Le site du NAM
- Le site HIVtravel (en anglais)

Il est possible de se renseigner auprès d’une structure locale spécialisée dans le VIH en consultant le site du NAM

Vous pouvez enfin consulter le guide de référence 2010/2011 - Réglementations applicables aux déplacements et aux séjours des personnes vivant avec le VIH/sida de la Deutsche AIDS-Hilfe (pdf en français)

Partager cet article Partager sur facebook