info printer
Le tabac tue plus que le VIH
2/01/2013

Les patients traités pour une infection à VIH vont perdre en moyenne 16 années de vie s’ils continuent à fumer, conclut une étude de l’Hôpital Universitaire de Copenhague* qui a étudié les causes de décès chez ce groupe de patients.

Dans ce groupe de patients séropositifs, l’étude constate que :

• Plus de 60% des décès sont liés au tabagisme, et non pas au VIH,

• L’espérance de vie estimée diffère de manière significative en fonction du tabagisme : un patient de 35 ans qui fume a ainsi une espérance de vie de 62, 6 ans vs 78, 4 ans pour un patient atteint non-fumeur,

• La perte d’années de vie associée au tabagisme s’avère le double de celle associée au VIH, toujours chez les patients infectés,

• Ainsi, la surmortalité des patients infectés par le VIH fumeurs, atteint trois fois le niveau de celle des personnes non infectées par le VIH.

Conclusion, selon les responsables de l’étude : « Ces résultats soulignent l’importance de conseiller les patients VIH sur le sevrage tabagique ».

*Lire l’article publié le 18 décembre 2012 dans Clinical Infectious Diseases (en anglais)

Partager cet article Partager sur facebook