info printer
Un soutien psy est-il nécessaire ?
22/02/2013

"Certaines personnes s’attendent au diagnostic de séropositivité. Elles sont à la fois effondrées et soulagées de pouvoir aborder ce trouble qui les tiraillait depuis quelques années avec cette conscience qu’un risque avait été pris. Elles ressentent aussi le danger imminent avec lequel elles vivent.

Pour d’autres personnes, cette information leur tombe sur la tête de façon foudroyante. Beaucoup sont dans un état de sidération, d’effondrement, et sont évidemment déprimées."

Ces propos, tirés d’une interview accordée à Sida Info Service par Nadège Pierre, psycho-sexologue au centre de santé sexuelle Le 190, montrent l’intérêt des nouveaux séropos à envisager un soutien psy.

- Pour en savoir plus sur les démarches et le suivi, écouter/lire l’interview de Nadège Pierre sur Sida Info Service.

Partager cet article Partager sur facebook