info printer
8. Mon dentiste
19/10/2007

Bénéficier de soins dentaires réguliers et adaptés est utile pour tout le monde, mais plus encore quand on est séropositif. Les infections dentaires peuvent avoir des conséquences graves, et, en plus, elles « consomment » les défenses immunitaires. Le suivi dentaire fait donc partie intégrante du suivi médical d’une personne vivant avec le VIH.

Faut-il informer le dentiste de sa séropositivité ?

Ce n’est pas indispensable, mais c’est fortement conseillé, tout simplement parce que le dentiste pourra être amené à modifier le traitement en fonction de la séropositivité (par exemple, prescrire un antibiotique lors de certains soins dentaires, alors qu’il ne les proposerait pas à un patient séronégatif).

Dans la pratique, beaucoup de personnes vivant avec le VIH ont renoncé à signaler leur séropositivité aux dentistes, après avoir dû affronter des refus de soins.

L’idéal est de demander à son dentiste si cela lui pose un problème. Si c’est le cas, il vaut mieux alors se rapprocher des associations de lutte contre le sida, des réseaux ville-hôpital, afin d’avoir des orientations vers des dentistes qui soignent les séropositifs sans difficultés.

Partager cet article Partager sur facebook