info printer
J’ai plus envie
21/12/2007

Voilà que le sexe qui comptait beaucoup, qui avait tant d’importance dans ma vie, perd de son intérêt… J’aimerais bien… Mais je n’en ai plus envie. Mais le sexe manque quand même, à soi parce qu’on se sent seul, qu’on a l’impression de ne plus pouvoir, qu’on se sent un peu moins vivant. Parfois c’est le partenaire qui fait sentir son dépit, son agacement ou sa rancoeur…Il est nécessaire de rechercher d’où vient cette baisse de désir, avant d’envisager d’y remédier. En discuter avec son médecin permet de s’assurer que cette baisse ou cette absence de désir n’est pas la conséquence d’un effet secondaire du traitement ou du VIH. La fatigue générée par un traitement peut prendre le pas sur l’envie et l’on préfère s’endormir malgré la demande insistante de son partenaire.

Voor roulette spelen online ben je hier op het juiste adres. Speel de type en inzet wat het beste bij jou aansluit.

Il s’agit de moi et de mon VIH

Mais la perte de désir est plus souvent liée à son rapport au VIH. On se sent moins désirable à cause de la séropositivité ou à cause des effets des traitements qui ont modifié l’apparence physique. Le choc de l’annonce peut provoquer une dépression (passagère ?) qui entraîne une inhibition sexuelle. Il s’agit donc de moi et de mon VIH, du comment je vis ma séropositivité, ou du comment je refuse de la vivre. On pourra difficilement faire l’économie d’en parler et d’y réfléchir si on ne veut pas finir par reléguer le sexe parmi les souvenirs de « la vie d’avant que je sois séropo ». Certains trouveront parmi leurs proches, auprès de leur conjoint-e, une écoute attentive et une participation active au renouveau du désir. D’autres préféreront se confier à un ami. Parfois c’est vers un professionnel que l’on se tournera pour prendre le temps de faire le point sur ce qui arrive, et envisager une vie sexuelle... à réinventer. Des professionnels sont à votre écoute à Sida info Service et peuvent vous aider.

Partager cet article Partager sur facebook