info printer
8. Ma / mon psy
15/09/2011

Ce n’est pas facile de vivre avec le VIH. L’entourage est fondamental, bien entendu, mais on ne peut pas tout dire à tout le monde, et tout le monde n’est pas forcément capable d’aider un-e ami-e ou un membre de sa famille qui est séropositif-ve.

Parfois les difficultés deviennent tellement importantes que la vie devient impossible. Faire appel à un-e professionnel-le peut être une solution dans de nombreuses situations :

- quand le VIH prend toute la place,

- quand plus aucun projet n’est possible ou semble impossible,

- quand la vie affective est en souffrance,

- quand on a des difficultés avec les soins et les traitements,

- quand on déprime…

- ou tout simplement quand on en éprouve le besoin.

Il y a 2 catégories de professionnel-le-s :

- les psychologues qui proposent des suivis (des psychothérapies) qui font appel à des méthodes variées, en fonction des besoins de la personne,

- les psychiatres qui sont des médecins spécialisés, et peuvent proposer un traitement médicamenteux.

Les équipes hospitalières comprennent habituellement au moins un-e psychologue habitué-e à suivre des personnes vivant avec le VIH et en connaissent bien les moments clés : la découverte de la séropositivité, la mise sous traitement, les interrogations sur le désir d’enfant, les difficultés relationnelles ou affectives, etc.

Il existe également des réseaux de psychologues et de psychiatres travaillant dans le domaine du VIH, ainsi que des professionnel-le-s faisant partie des réseaux ville-hôpital.

Certaines associations de lutte contre le sida peuvent également proposer des consultations avec des psychologues. Les structures de suivi disponibles dans la région où l’on habite sont connues des services spécialisés et des associations locales.

Sida Info Service peut également proposer des orientations (0 800 840 800 ou sida-info-service.org).

Partager cet article Partager sur facebook