info printer
Kétamine
10/01/2008

Il n’existe pas de cas documentés ou d’étude décrivant les risques d’interaction entre la kétamine et les ARV. Le NORVIR ® (ritonavir), le VIRACEPT ® (nelfinavir) et le SUSTIVA ® (efavirenz) étant de puissants inhibiteurs du CYP 2B6, les personnes traitées par ces ARV et consommant de la kétamine, peuvent risquer potentiellement un surdosage toxique. Toutefois, d’après des études sur l’animal et dans l’attente de confirmation sur l’humain, la kétamine, elle-même, serait directement un inhibiteur du CYP 3A4. Aussi, les usagers habituels de kétamine, devant prendre un traitement à base de cisapride, terfénadine ou astémizole, métabolisés directement par le CYP 3A4, devraient s’abstenir de consommer de la kétamine pendant ces traitements, géneralement assez courts. Voir aussi sur les sites suivants : - Actions Traitements - Act Up - CPAVIH, p.6-13 - Catie

Source : Interactions between recreational drugs and antiretroviral ; Antoniou T., Tseng L., Ann. Pharmacother., 2002, 36, 15981613

Partager cet article Partager sur facebook