info printer
Xanax® et Norvir®
11/01/2008

Concernant les interactions entre l’alprazolam (XANAX®) et le NORVIR®, les données sont contradictoires.

Une 1ère étude montre une diminution faible de l’exposition à XANAX® et peu de changement en terme de propriétés pharmacodynamiques après 12 jours de traitement par NORVIR®, alors qu’une autre étude conclut à une réduction de l’élimination de cette benzodiazépine et donc à une augmentation des propriétés pharmacodynamiques.

Cette divergence de résultats peut venir du fait que le NORVIR® se comporte aussi bien comme inducteur, que, plus tard, comme inhibiteur du CYP 3A4.

Par conséquent, une exposition de courte durée au NORVIR® peut mettre les personnes concernées en situation de toxicité accrue vis à vis de l’alprazolam (XANAX®), alors qu’une exposition à long terme à cet antirétroviral peut, lors d’un usage récréatif de XANAX®, entraîner une diminution de la composante anxiolytique de cette benzodiazépine, et même quelquefois conduire à une sensation de manque.

Voir aussi sur les sites suivants :
- Actions Traitements
- Act-Up
- CPAVIH, p.6-13
- Catie

Source :
Interactions between recreational drugs and antiretroviral ; Antoniou T., Tseng L., Ann. Pharmacother., 2002, 36, 15981613

Partager cet article Partager sur facebook